2/27/2021
2021-02-27T22:23:00+01:00 Actu

Europe : pour une disponibilité optimale des médicaments essentiels

Auteur : Actualité industrie  | Date : février 27, 2021  | Catégories :        

COVID-19 étant toujours une menace, la santé physique et économique de l'Europe est en jeu. Le dialogue structuré de l'UE constitue un tremplin pour aborder la question de longue date de la garantie d'un approvisionnement prévisible et durable en médicaments en Europe, en plaçant les besoins essentiels des patients au centre de la planification.

Les membres de l'initiative "Médicaments pour l'Europe" fournissent et produisent la majorité des médicaments d'urgence et des médicaments à usage chronique, largement utilisés pour traiter le cancer, les maladies cardiaques, les maladies infectieuses et respiratoires, y compris le COVID19. L'association se félicite de la reconnaissance des tendances actuelles qui entravent les chaînes de fabrication et d'approvisionnement pharmaceutiques du continent et de sa contribution de plusieurs milliards d'euros aux systèmes de santé européens.

Au cours du dialogue structuré, un groupe de membres a défini les bases nécessaires pour soutenir la fabrication en Europe. Une combinaison de politiques de marché intelligentes, de fonds d'investissement de soutien et de cadres réglementaires souples encouragera une industrie saine en Europe.

Le président de Medicines for Europe, Christoph Stoller (TEVA)
, a déclaré "Il est très douloureux de voir l'Europe perdre progressivement sa production pharmaceutique essentielle. Cela ne peut plus durer. Ce dialogue est une première étape concrète pour cartographier et évaluer les forces et les faiblesses, définir les changements de politique et les fonds nécessaires pour garantir et attirer des investissements importants en Europe. En outre, il est important de maintenir l'ouverture des échanges. L'initiative "Médicaments pour l'Europe" s'engagera de manière constructive dans le dialogue pour faire progresser la sécurité de l'approvisionnement en médicaments pour l'Europe".

Rebecca Guntern (Sandoz), vice-présidente de Medicines for Europe
, a déclaré que "les mesures de limitation des coûts pour les médicaments non brevetés prennent généralement la forme d'appels d'offres à prix unique et ont conduit à une consolidation majeure de la chaîne d'approvisionnement de fabrication. La stratégie pharmaceutique de l'UE a souligné l'importance des pratiques d'achat durables. Nous avons besoin d'une réforme".

Valerie Fontaine (Fresenius Kabi)
a déclaré que "pour renforcer la sécurité de l'Europe, nous devons nous appuyer sur les sites de production de médicaments existants, qui représentent des milliers d'emplois de haute technologie. La réglementation européenne peut être adaptée pour maintenir des normes scientifiques élevées tout en réduisant les délais administratifs et la duplication inutile des formalités administratives. Cela est essentiel pour de nombreux médicaments hospitaliers moins coûteux et d'une importance capitale".

Markus Sieger (Polpharma)
a déclaré : "Notre industrie investit massivement dans des infrastructures de fabrication complexes et dans le savoir-faire afin de sécuriser la chaîne d'approvisionnement de bout en bout pour les médicaments essentiels en Europe. Nous avons également besoin que l'UE investisse dans une infrastructure numérique solide pour améliorer les soins de santé. Cela devrait inclure une mise à niveau numérique majeure du réseau de réglementation des médicaments afin de permettre une réglementation et une gestion de crise plus efficaces".

Elisabeth Stampa (Medichem)
a déclaré : "L'Europe dispose encore d'une masse critique de fabricants de médicaments et de principes pharmaceutiques actifs pour garantir l'approvisionnement de notre population. Entre autres initiatives, des voies réglementaires plus souples et plus simples encourageraient les entreprises à investir dans des sources de production diversifiées. Nous serons tous perdants si l'Europe perd sa capacité à fabriquer ses approvisionnements critiques en médicaments".

Theodore Tryfon (Elpen)
a déclaré que "depuis la crise financière de 2009, notre industrie a souffert de politiques extrêmes de limitation des coûts. Pourtant, nous avons continué à investir dans l'emploi et la R&D en Europe. Il est temps de reconnaître notre rôle dans la sécurité d'approvisionnement avec des réformes du marché qui encouragent davantage d'investissements dans l'industrie manufacturière".

Médicaments pour l'Europe

Médicaments pour l'Europe représente les industries des médicaments génériques, biosimilaires et à valeur ajoutée dans toute l'Europe. Sa vision est de fournir un accès durable à des médicaments de haute qualité, basé sur 5 piliers importants : les patients, la qualité, la valeur, la durabilité et le partenariat. Ses membres emploient directement 190 000 personnes sur plus de 400 sites de fabrication et 126 sites de R&D en Europe et investissent jusqu'à 17 % de leur chiffre d'affaires dans la R&D. Les entreprises membres de Medicines for Europe dans toute l'Europe améliorent à la fois l'accès aux médicaments et les résultats en matière de santé. Elles jouent un rôle clé dans la création de systèmes de soins de santé européens durables en continuant à fournir des médicaments génériques efficaces et de haute qualité, tout en innovant pour créer de nouveaux médicaments biosimilaires et en mettant sur le marché des médicaments à valeur ajoutée, qui offrent de meilleurs résultats pour la santé, une plus grande efficacité et/ou une meilleure sécurité dans le cadre hospitalier pour les patients.

Source : Médicaments pour l'Europe